Les Îles avec les Elles,
partenaires essentielles
cgPage d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un amicd
search_left
 

Les textes présentés dans cette section nous ont été soumis par les personnes

ayant appuyé les lauréates  lors du processus de  sélection.  La  Sentin'Elle n'a

modifié ni le contenu ni la forme des présentations.

 
Vign_Capture

2004 - FABIENNE CHEVRIER

 
...UNE VIE À RACONTER...


"Lorsque ses enfants parlent d’elle, ils disent qu’elle est une femme de cœur, une femme de tête et une femme d’action.  Découvrons ensemble qui est Fabienne Chevrier.»  

HISTOIRE 

Elle est née le 22 novembre 1938 à Bassin.  Ses parents, Albini Chevrier et Ida Poirier, mariés en secondes noces, avaient tous deux des enfants issus de leur premier mariage.  Fabienne et son frère jumeau Jean-Marc sont les derniers-nés de cette famille " reconstituée" ui compte en tous vingt-deux enfants.

 
Après ses premières années scolaires à l’école du Moulin de Bassin, elle déménagea à Cap-aux-Meules chez sa sœur Madeleine, à l’âge de 12 ans.  Par la suite, ce fut à l’École Normale de Havre-aux-Maisons, où elle demeura pensionnaire pendant deux ans, qu’elle décrocha, en 1957, un diplôme lui permettant de devenir « maîtresse d’école », comme on disait à l’époque.

 
Toujours avide de savoir et de connaissances, elle mit entre parenthèses ses apprentissages scolaires le temps de se marier et de mettre au monde une belle grande famille de huit enfants.  Mais comme le dit si bien le dicton : « Chassez le naturel et il revient au galop », notre Fabienne reprit, dès que possible, le sentier des étudiantes.  Grâce à des cours du soir et de fin de semaine, elle obtint, en 1982, son baccalauréat en Adaptation scolaire à l’Université du Québec à Rimouski.

 
Femme au cœur vaillant et résolu, elle traversa courageusement la cruelle épreuve qui se présenta à elle, à ses 45 ans, année où elle devint veuve, se retrouvant par le fait même, unique responsable de sa progéniture.   Mais rien n’arrêta cette mère de famille, ménagère et éducatrice au grand sens de la pédagogie.  C’est donc avec fierté qu’au moment de sa retraite, elle comptait 25 années de services comme enseignante au niveau primaire et secondaire.  Voilà toute une « pourginée » de la belle jeunesse madelinienne qui fut ravigotée par le feu sacré de cette femme de transmission.
 

Fabienne Chevrier est aussi une femme très présente dans son milieu.  C’est au fur et à mesure que ses enfants grandissaient et particulièrement après qu’eut sonné l’heure de la retraite, qu’elle accorda de plus en plus de temps à ses engagements sociaux et communautaires.

 
Elle fut : ·  

  • marguillère  pour la Fabrique de Bassin durant deux mandats, de 1987 à 1992 ;
  • membre du conseil d’administration du Centre d’action bénévole de 1992 à 1996 ;
  • présidente du club de l’Âge d’or de Bassin de 1996 à 1999 ;
  • secrétaire du club de l’Âge d’or de Bassin de 2002 à aujourd’hui ;
  • secrétaire-trésorière du cercle des Fermières de Bassin durant six ans ;
  • membre active du programme « Vieillir en beauté ».

  
SON ENGAGEMENT

 
Ce qui distingue Fabienne Chevrier, en ce qui a trait à la transmission de la tradition, débute de façon significative en 1993, année où elle sera membre fondatrice et présidente de la Corporation pour la Sauvegarde du Patrimoine bâti de l’île du Havre-Aubert.  La préservation et la conservation de notre patrimoine deviennent sa principale préoccupation. 

 
Plus elle explore ce champ d’intérêt, plus elle y fait des découvertes qu’elle considère inestimables, comme autant de précieux trésors qu’il faut mettre en valeur.  Pour ce faire, elle est toujours prête à défendre des dossiers chauds, surtout lorsqu’il s’agit d’un document portant sur un monument historique.  Dans la même foulée, elle siègera aussi, pendant trois ans, sur le conseil d’administration du Conseil québécois du Patrimoine vivant.


Femme de lettres, historienne à ses heures et dotée d’une belle curiosité intellectuelle, Fabienne est toujours prête à investir de son temps dans les domaines qui lui tiennent à coeur.  Pour sa participation à la transmission de l’héritage commun, elle reçoit, en 1999, une plaque de la municipalité de l’île du Havre-Aubert pour souligner « le dévouement et l’intérêt qu’elle a porté au mieux-être de la collectivité dans la transmission
du patrimoine ».


Fabienne est également une femme aussi volubile qu’engagée.  L’on dit d’elle qu’elle ose parler de n’importe quoi à n’importe qui et n’importe quand !  Elle n’a jamais eu peur de partager ses opinions, sait très bien défendre ses idées et n’hésite pas à le faire.  Elle compte aussi à son actif d’autres belles réalisations :  elle est l’auteure d’un recueil de biographies des personnes âgées de 80 ans et plus dans sa paroisse, et a composé l’historique et les éphémérides de l’album souvenir publié lors du 125e anniversaire de la paroisse de Bassin.  Que de belles occasions de revaloriser les traditions de nos ancêtres !

 
Il n’est donc pas rare de l’entendre à la radio locale, de la lire dans différents journaux ou revues, ou encore de la voir au petit écran de la télévision des Îles.  D’ailleurs, qui ne se souvient de sa participation mémorable à l’émission LE SAC D’ÉCOLE ? Cette émission, réalisée dans les années 80 par Rosaire Vigneau et diffusée sur les ondes de notre première télévision communautaire, traitait des débuts de l’enseignement aux Îles et des petites écoles de cantons.

 
Mais d’abord et avant tout, Fabienne Chevrier est une mère de famille toujours disponible pour ses enfants et petits-enfants avec l’énergie et le dynamisme qui la caractérisent.  Elle demeure constamment soucieuse de leur bien-être.  Au fil des ans, elle a su leur transmettre les connaissances qu’elle-même avait reçu de sa mère, par exemple, l’art du tissage, du tricot ou de la cuisine traditionnelle.  Lorsque ses petits-enfants lui rendent visite en saison estivale, elle leur prépare des après-midis de plaisirs et de jeux par le biais desquels elle leur fait connaître les traditions, les coutumes et le mode de vie de leurs grands-parents.


Soucieuse de laisser sa trace dans la « petite histoire » des Îles,  Fabienne procède, en l’an 2000, au lancement de son livre intitulé « Les miens, les tiens, les nôtres ».  Elle y raconte sa vie et celle des siens avec comme toile de fond, les réalités de l’insularité vécues par nos aïeuls à la fin du 19e siècle et au début du siècle dernier :  un autre exemple éloquent de son intérêt pour la transmission de la tradition.

 
Femme passionnée de culture, d’histoire et de patrimoine, Fabienne adore voyager.  Ralliant ces passions à son désir d’en savoir toujours plus sur ses origines, elle participe, en 1999, au Congrès mondial acadien en Louisiane.  Ses voyages l’ont également conduite dans plusieurs villes du Québec, en Colombie-Britanique et en Europe.  Mais ses déplacements préférés restent, sans contredit, ceux qui la conduisent auprès des siens : ses enfants, ses frères, ses sœurs.
 

SA PERSONNALITÉ

 
Madame Fabienne est une femme qui aime la vie, une femme accomplie qui a su se réaliser à travers une grande variété d’activités.  Généreuse, elle entreprend des recherches et compose des hommages pour différentes occasions.  Volontaire, elle fait des lectures lors de services religieux.  De nature conviviale, elle aime organiser des rallyes- recherche et ne refuse jamais son aide à une équipe qui participe à d’autres rallyes du genre et qui se retrouve en panne de solutions.

 
L’attachement que Fabienne porte aux personnes du troisième âge est omniprésent.  Elle a constamment pour eux, une attention particulière et leur manifeste un grand dévouement.  Afin de briser la solitude des personnes âgées qu’elle côtoie, elle leur organise des activités récréatives, leur rend visite pour jaser avec eux ou s’offre pour faire de l’accompagnement et de l’écoute.  Ne reculant devant rien, il lui arrive aussi de remplir les formulaires d’impôts de personnes âgées à faible revenu.

 
Fabienne Chevrier est assurément une femme d’action dont la détermination, le dynamisme et le positivisme sont à la source de son énergie débordante.  Reconnue comme une fonceuse ne se laissant jamais impressionner par les obstacles qui pourraient croiser sa route, on sait, par ailleurs, la grande priorité qu’elle accorde aux valeurs humaines.  C’est pourquoi ceux et celles qui la connaissent disent avec amour, qu’elle est tout un personnage !
 

Merci à madame Fabienne Chevrier.

 
 

Présentation de la candidate et recherche:

Madame Marguerite Bourgeois

Madame Nathalie Bourgeois 

     

 

 

   

 

© 2014
Créer un site avec WebSelf