Les Îles avec les Elles,
partenaires essentielles
cgPage d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un amicd
search_left
 

Les textes présentés dans cette section nous ont été soumis par les personnes

ayant appuyé les  lauréates lors du  processus  de sélection.  La Sentin'Elle  n'a

modifié ni le contenu ni la forme des présentations.

 

2002 - Carmelle Boudreau-Bourque

Carmelle Boudreau-Bourque porte dans ses bagages une partie de l'histoire des femmes des Îles reliée au domaine du travail de la mer, une histoire tissée de vaillance et de connivence où des femmes au cœur aussi grand que l'océan ont porté le destin de nos îles.

SON HISTOIRE

Carmelle est née le 21 novembre 1937 à L'Étang-du-Nord. Fille de Avila Boudreau et Alma Bourque, elle est la deuxième d'une famille de trois enfants, avec Jérôme l'aîné (décédé à l'âge de six ans) et Vayola, sa sœur cadette.

À l'âge de quatorze ans, Carmelle commence à travailler au fumoir à hareng de L'Étang-du-Nord où elle enfile le hareng sur les broches. Elle fait ce travail pendant cinq ans.

En 1956, le travail se faisant plutôt rar aux Îles, Carmelle part pour Montréal afin d'y trouver un emploi. Elle travaille dans une manufacture de chocolat pour la compagnie Loonies. Un an plus tard, à la demande de son oncle Gérard, Carmelle revient aux Îles où elle travaille comme chauffeuse de taxi. Pendant quatre ans, elle conduit un taxi sur les routes des Îles, métier à cette époque peu commun pour les femmes.

Le 4 janvier 1961, elle épouse Maurice Bourque. De cette union naîtront deux fils, Jérôme et Michel. Pendant vingt-trois ans, Mélanie, la mère de Maurice, demeurera avec eux.

Comme Carmelle n'a pas le profil de la  "femme au foyer", elle retourne dès 1962 sur le marché du travail. Pendant huit ans, elle travaille à sécher la morue et à mettre le homard en conserve à l'usine de la Coopérative Centrale de L'Étang-du-Nord.

C'est en 1970 que Carmelle fait le grand saut. La vent dans les voiles, elle lance sa propre entreprise de mise en conserve de produits marins sous le nom de "Usine Bourque et Associés". Elle débute avec sa belle-sœur, Antoinette Bourque, qui vient lui prêter main-forte. Bigorneau, moule, hareng fumé et foie de morue font partie des produits offerts chez "Usine Bourque et Associés". Chaque été, elle embauche des jeunes afin de l'aider pour la mise en conserve des produits. Pendant douze ans, Carmelle et ses employéEs préparent des produits marins de qualité au plus grand plaisir des fins gourmets. Elle est la première femme aux Îles à posséder sa propre usine de transformation des produits de la mer. Il semble qu'elle soit également la seules femme aux Îles à avoir opéré, à ce jour, ce genre d'entreprise.

En 1982, deux ans après le décès de son mari, Carmelle décide à regret de fermer les portes de son usine. Étant donné la réglementation de plus en plus exigeante du MAPAQ, qui impose des investissements trop élevés pour le renouvellement des équipements de l'usine et considérant sa non-admissibilité à l'assurance-chômage pendant la saison hivernale, Carmelle se voit dans l'obligation de trouver un autre travail dans le but de pourvoir aux besoins de sa famille. Encore une fois, notre femme d'exception déniche un travail peu habituel pour une femme; elle occupe le poste de gérante au Centre récréatif de Lavernière pendant cinq ans.

En 1987, nostalgique de ses premiers amours, Carmelle revient dans le domaine de la mer. C'est d'abord pour Pêcheries Norpro (de 1987 à 1993) et ensuite pour Fruits de Mer Madeleine (de 1993 à la fin de 1999) qu'elle occupe, pendant douze ans, le poste d'inspecteur au contrôle de la qualité.

Toujours passionnée par son travail, Carmelle prend tout de même sa retraite en 1999, après trente-sept ans d'implication dans le travail de la mer. Elle laisse désormais aux jeunes le soin de prendre la relève.

Même à la retraite, Carmelle continue de s'impliquer dans le milieu. Soucieuse du bien-être des membres de sa communauté, elle se rend régulièrement à la Villa Plaisance pour prendre soin des personnes âgées. Davantage disponible, elle consacre également du temps à ses petits-enfants pour des activités diverses. Sociable, elle aime bien entreprendre pendant les longues soirées d'hiver une bonne partie de "150" entre amiEs. Durant la saison estivale, elle s'occupe de sa belle et grande serre et partage, avec son entourage, sa récolte abondante. 

 

SA PERSONNALITÉ

Femme audacieuse, dynamique et déterminée, Carmelle n'a pas froid aux yeux et s'implique totalement dans tout ce qu'elle entreprend. Son esprit d'initiative et son sens de sa débrouillardise l'amènent à réaliser ses projets. Son leadership fait d'elle une femme de premier plan, une femme d'action! On peut faire confiance à Carmelle, car c'est une femme exigeante qui aime que les choses soient bien faites. Tout au long de son parcours, son grand sens de l'humour lui facilitera  la tâche pour se frayer un chemin à travers les hauts et les bas de la vie.

Carmelle a su relever des défis de taille et prendre sa place dans des milieux réservés, à cette époque, presque exclusivement aux hommes. Avec un petit sourire aux coins des lèvres, cette grande dame a su se faire respecter et apprécier dans une voie non traditionnelle. Ceux et celles qui ont tenté de lui mettre des bâtons dans les roues se sont vite fait remettre à leur place. Carmelle a toujours assumé la réputation d'être une femme "marginale". Nous réalisons aujourd'hui que ce sont des femmes comme elle qui ont permis des avancées considérables dans l'amélioration des conditions de vie des femmes.

Derrière cette "dirigeante" se cache une femme profondément humaine. Dotée d'un cœur d'or, elle est prête à donner mer et monde pour aider unE employéE en difficulté. De nature passionnée, elle ne compte pas ses heures; quand elle s'implique, elle y va à fond. Tout au long de sa vie, le domaine de la mer demeure sa source première de motivation. Pour l'industrie de la mer, Carmelle représente un maillon très important.

Sa ténacité et ses convictions l'ont conduite à des réalisations qui ont marqué la vie sociale et économique de notre milieu. Carmelle Boudreau-Bourque demeure un modèle de détermination et de courage pour toute les femmes.

 

PRÉSENTATION DE LA CANDIDATE ET RECHERCHE :

Sylvia Bourque

Vayola Bourque

Carole Gaudet

Cécile Gaudet

Jeanne Richard


© 2014
Créer un site avec WebSelf