Les Îles avec les Elles,
partenaires essentielles
cgPage d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un amicd
search_left
 

Droits d’auteure pour le visuel:

 Le Collectif 8 mars. Agence : UPPERKUT. Direction artistique et design graphique : Noémie Darveau.

 

Le déjeuner animé du 8 mars 2018, organisé par La Sentin'Elle et l'Accalmie,

Une belle façon de faire vibrer notre fibre féministe.

Vign_Capture
 

Pourquoi sommes-nous « Féministes tant qu’il le faudra » ?

Les multiples violences contre les femmes et notamment les femmes autochtones, les violences sexuelles révélées par #moiaussi, l’impact sexiste du néolibéralisme et des mesures d’austérité dont les coupes dans les services publics, l’absence d’équité salariale pour de nombreuses femmes, la privatisation des services de garde éducatifs, la discrimination systémique en emploi qui persiste pour toutes les femmes et en particulier pour les femmes racisées ou en situation de handicap, le mythe de l’égalité déjà-atteinte : les barrières dressées devant les femmes se perpétuent. Le mouvement féministe continue de lutter pour que disparaissent toutes les barrières qui nous freinent.

À l’approche des élections provinciales, les beaux discours qui réaffirment que l’égalité entre les femmes et les hommes est une valeur fondamentale ne font pas disparaître, dans les faits, les inégalités économiques et sociales que subissent les femmes.

Nous sommes et serons féministes tant qu’il le faudra!

En ce 8 mars, je m’implique et je revendique l’égalité tant qu’il le faudra!


 

 
Vign_Journee-de-la-Femme

Historique du 8 mars

Extrait du site Internet du conseil du statut de la femme:

 «Cette journée spéciale puise ses racines dans diverses manifestations de femmes, dont les luttes ouvrières pour le suffrage universel féminin, en Amérique du nord et en Europe au tout début du 20e siècle. À cette époque, le monde industrialisé connaît de grands changements, notamment sur les plans de la croissance démographique et des idéologies radicales.

 

Des faits historiques

La "véritable" origine du 8 mars, Journée internationale des femmes, serait principalement marquée par deux faits historiques : le Woman's day en Amérique et la journée des femmes en Europe.

 

Le Woman's Day en Amérique

La journée internationale des femmes tire son origine d'une manifestation pour le droit de vote des femmes organisée par le Comité nationale de la femme du Parti socialiste américain et qui a eu lieu le dernier dimanche du mois de février 1909. Connue sous le nom Woman's Day, elle demeure l'une des activités officielles du comité et sera célébrée annuellement aux États-Unis jusqu'en 1914.

 

La Journée des femmes en Europe

En 1910, à l'occasion de la 2e Conférence internationale des femmes socialistes à Copenhague, l'Allemande Clara Zetkin, alors présidente du Secrétariat international des femmes socialistes, propose l'instauration d'une journée des femmes qui serait célébrée à chaque année pour servir la propagande en vue de l'obtention du droit de vote des femmes. Cette proposition est approuvée à l'unanimité pas les déléguées des 17 pays présents.

 

L'internationalisation du  "8 mars"

À la suite de la résolution de Copenhague, la Journée internationale des femmes est célébrée pour la première fois le 19 mars 1911 en Allemagne, en Autriche, au Danemark et en Suisse, où plus d'un million de femmes et d'hommes participent à des rassemblements.

En 1913 et 1914, les femmes vivants en Europe ou en Russie tiennent des rassemblements à la fin du mois de février ou au début du mois de mars pour protester contre la guerre ou pour exprimer leur solidarité envers les autres femmes.

En 1917, peu de temps avant la fin du régime tsariste, les femmes russes passent outre les instructions des militants bolcheviques et manifestent pour réclamer du pain et le retour de leur mari de la guerre. Cet événement a lieu le dernier dimanche de février, selon le calendrier en usage en Russie, ce qui correspond au 8 mars du calendrier grégorien moderne. En 1921, en guise de commémoration, le président russe Lénine consacre la date du 8 mars Journée des femmes.

Les décennies suivantes, la Journée internationale des femmes est marquée vers la même date chaque année en Europe et dans d'autres régions du monde. C'est aussi le cas en Amérique du Nord où elle est soulignée au même moment, mais de façon sporadique, jusqu'à la fin des années 60.

Depuis, elle s'est transformée en une activité d'envergure à laquelle le mouvement féministe a largement contribué.

 

Le "08 mars" au Québec

 À la fin des années 60, l'intérêt pour la Journée internationale des femmes est avivé par le mouvement de libération des femmes qui prend naissance au Québec. Le 8 mars 1971, le Front de libération des femmes lance officiellement une campagne nationale pour l'avortement libre et gratuit. Une marche est alors organisée à Montréal de même qu'un colloque.

Les groupes de femmes, les syndicats et les groupes communautaires concourent également à faire du "8 mars" une manifestation annuelle. Lutte contre la discrimination, revendications sociales et économiques ou conditions de travail sont des sujets avancés sur la place publique, à la faveur de ce moment de réflexion et d'action que constitue cette journée spéciale.

 

L'Organisation des Nations Unies contribue à la cause des femmes et des filles

En 1977, l'Organisation de Nation Unies (ONU) adopte une résolution pour inviter chaque pays de la planète à consacrer une journée  de célébration des droits des femmes et de la paix internationale. Le "8 mars" est ainsi devenu cette journée de reconnaissance dans de nombreux pays.

À la suite d'une proposition présentée par le gouvernement du Canada en 2011, l'ONU déclare le 11 octobre Journée internationale des filles. Cette reconnaissance est le fruit du plaidoyer mondial de la campagne "Because I am a Girl" de l'organisation Plan international, dont la mission est de mettre fin à l'inégalité de genre et de promouvoir les droits des filles à travers le monde.»

 

 

Source : l'origine véritable du 8 mars, Journée internationale des femmes, Conseil du statut de la femme, 2012, Gouvernement du Québec.

 

 

 

© 2014
Créer un site avec WebSelf